TÉLÉCHARGER SUPER PI CLUBIC GRATUIT

Conclusion : pas de réelle surprise Combinaison pour le moins inhabituelle, Windows 10 sur Raspberry Pi n'est plus seulement un simple fantasme désiré de longue date par les aficionados du nano-ordinateur! Nous avions évoqué le sujet il y a peu avec la publication de notre article à propos des différents systèmes d'exploitation à installer sur un Raspberry Pi , mais, tout comme nous, vous étiez certainement encore quelque peu sceptique sur l'intérêt d'utiliser Windows 10 avec un Raspberry Pi, notamment concernant la stabilité du système et ses performances. Alors, comment faire pour installer Windows 10 sur Raspberry Pi et que peut-on en attendre en termes de performances? Réponses dans notre article! De quoi avons-nous besoin? C'est justement ce que nous allons vérifier sans plus tarder!

Nom:super pi clubic
Format:Fichier D’archive
Système d’exploitation:Windows, Mac, Android, iOS
Licence:Usage Personnel Seulement
Taille:57.57 MBytes



Fatalement se pose la question de la pertinence de cette nouvelle version. Quels en sont les apports? Doit-on céder à l'appel de la nouveauté ou ne s'agit-il que d'une version intermédiaire sans grand intérêt? Raspberry Pi Fondée il y a dix ans de cela, non loin de Cambridge en Angleterre, la fondation Raspberry Pi avait d'abord pour objectif de proposer des solutions simples et accessibles afin de promouvoir la programmation dans les écoles.

Pour ce faire, un matériel a rapidement été créé, le fameux Raspberry Pi qui est parvenu à conquérir les écoles, mais aussi de nombreux bidouilleurs et passionnés grâce à sa polyvalence, son ouverture et son prix, modique. La première version du Raspberry Pi Sa carte-mère de la taille d'une carte de crédit se suffit à elle-même, dans la mesure où elle intègre processeur, mémoire vive, solution graphique et éléments de connectivité.

Le succès est immédiatement au rendez-vous et en l'espace de quelques mois, pas moins de cartes sont vendues. Les différents modèles Le succès du premier Raspberry Pi et les commentaires de ses utilisateurs ont logiquement conduit la fondation à revoir sa copie afin d'améliorer les choses, de répondre aux besoins des uns et des autres.

D'abord localisée à Taïwan, la production du nano-ordinateur est rapidement déménagée au Royaume-Uni, au Pays de Galles plus exactement. Pour le cinquième anniversaire du Raspberry Pi, la fondation indique avoir écoulé plus de 12 millions d'exemplaires, tous modèles confondus.

Il intègre pourtant la majorité des fonctionnalités caractéristiques des Raspberry tout en présentant d'évidentes limites. La dernière mouture - la Zero W - parvient malgré tout à intégrer du Wi-Fi Raspberry Pi Model A Regroupant différentes générations de Raspberry Pi, le Model A se caractérise par un form factor un peu plus compact que le Model B : x 79 x 25 mm pour un poids d'environ 40 grammes.

À côté de cette puissance de calcul supplémentaire, son principal atout est de proposer les connecteurs CSI caméra et DSI affichage tactile , prisés des bidouilleurs. Raspberry Pi Model B Modèle originel du Raspberry Pi de part son format carte de crédit , le Model B est aussi celui qui a connu le plus de variations au fil des ans.

Pi 1, Pi 2, Pi 3 et maintenant Pi 4 avec de multiples mises à jour intermédiaires afin d'intégrer plus de mémoire vive ou un Bluetooth plus stable par exemple. Si le modèle 4 est aujourd'hui le fer de lance de la gamme, notez que les anciennes versions sont toujours disponibles en magasins et devraient l'être pour encore quelque temps. Quels usages? À l'origine, la fondation Raspberry Pi avait pour objectif de faire entrer les principes fondamentaux de la programmation dans les écoles afin que les enfants disposent de bases plus solides en la matière.

L'idée était donc de proposer un matériel capable de répondre à cet objectif tout en tenant compte des budgets limités des établissements éducatifs.

Gestion d'une télécommande IR avec un Raspberry Pi Media Center Logiquement, de multiples solutions logicielles ont émergé afin d'exploiter les capacités du Raspberry Pi avec, notamment, les exemples Scratch et Scratch Junior.

Le code et les premières lignes de programmation deviennent ainsi accessibles au plus grand nombre Véritable couteau suisse, ce connecteur autorise toutes les fantaisies à quiconque fait preuve d'un peu d'imagination. Il est par exemple possible grâce à une distribution spécifique de la Linux Debian d'en faire une machine de bureautique convenable. On peut également le convertir en média serveur voire en NAS ou en solution de streaming jeu vidéo.

Nous n'avons pas ici la prétention de couvrir tous les usages possibles d'un Raspberry Pi et nous vous invitons à réaliser quelques recherches sur Internet pour découvrir le potentiel de cette machine surprenante. Ce dernier adopte un form factor sensiblement identique et la nouvelle mouture n'est trahie que par quelques points de détail qui n'auront toutefois pas échappé aux habitués.

Ainsi, la carte-mère est en réalité un tout petit peu plus large, mais c'est surtout au niveau des connecteurs que l'on fait rapidement la différence : intégration de deux ports USB 3.

Autant de détails qui ont leur importance, mais faisons le tour du propriétaire. La puce Broadcom BCM surmontée de son minuscule heat spreader En fonction de la version du Pi 4B que vous choisirez, vous pourrez également profiter d'un progrès notable au niveau de la mémoire vive. Tout d'abord, celle-ci se trouve du même côté de la carte mère que les autres composants. Plus important, il est donc possible d'opter pour 1 Go, 2 Go ou 4 Go de mémoire vive afin d'être moins limité dans ses usages.

Il nous faut toutefois préciser que ce Wi-Fi se montre plus stable et plus efficace dans sa recherche des réseaux. Le Bluetooth profite, lui, d'une montée en gamme notable avec l'arrivée du 5. Ils viennent en complément de deux ports USB 2. Deux ports USB 3. C'est par exemple lui qui accueille la carte contenant le système d'exploitation du nano-ordinateur. Dans les faits, et tant que l'on utilise une carte performante, des progrès notables sont observés. Si cela n'est pas visible sur la photo, sachez que le lecteur microSD profite maintenant d'un débit de données double, ou double data rate en anglais, pour des débits pratiquement multipliés par deux.

Seul au dos de la carte mère trône le lecteur microSD Sans doute l'un des changements les plus évidents avec le passage à de l'USB 3. Ce choix dérangera certains utilisateurs, mais les amateurs de solutions double-écran seront ravis, d'autant plus que les ports sont compatibles 4K et que la solution vidéo embarquée par le processeur Broadcom prend en charge les flux HEVC 4K à 60 images par seconde sur les deux écrans à la fois!

Deux ports micro-HDMI certifiés 4K Pas forcément le plus visible, le connecteur d'alimentation a lui aussi changé et c'est une modification d'importance en réalité. Ce changement de connectique est un gage de modernité, mais il accompagne surtout des besoins plus important côté alimentation.

Notez à ce sujet que le Raspberry Pi 4 Model B est un peu plus exigeant que ses prédécesseurs. Attention donc aux alimentations de mauvaise qualité.

L'alimentation passe maintenant par un port USB-C Enfin, il est inutile de revenir de manière approfondie sur les multiples éléments qui, eux, ne changent réellement pas par rapport aux précédents générations de Raspberry Pi. Polémiques au lancement Aussi réussie fût-elle, la sortie du Raspberry Pi 4 Model B a connu son lot de polémiques plus ou moins importantes. Il s'agit là d'un risque habituel en informatique, même si nous comprenons le malaise qu'ils ont pu ressentir.

Mais rappelons d'abord les faits. Au moment des premiers tests, certains utilisateurs ont logiquement voulu utiliser les alimentations dont ils disposaient déjà chez eux. Problème, les concepteurs du Pi 4B se sont permis quelques libertés avec le standard et le port USB-C de la carte mère n'est pas correctement câblé.

Deux broches du connecteur partagent une unique résistance alors que les spécifications techniques imposent l'utilisation d'une résistance par broche. Il ne semble pas y avoir de risque matériel que ce soit pour le Raspberry Pi ou pour le chargeur, mais la carte mère ne peut tout bêtement pas démarrer. En l'état actuel des choses, l'utilisation du chargeur officiel Raspberry semble être la solution la plus sure, même si d'autres chargeurs fonctionnent bien.

Notez que ce problème devrait être résolu prochainement par la fondation Raspberry Pi. Eben Upton a ainsi précisé que la prochaine révision du Pi 4B intégrera les résistances prévues par les spécifications techniques de l'USB-C. Cette révision ne devrait toutefois pas débarquer avant encore quelques semaines. De la surchauffe du Raspberry Pi 4 La seconde polémique majeure qui a entouré la sortie du Raspberry Pi 4 Model B est celle de son échauffement.

Un processeur plus véloce, davantage de mémoire vive et des débits plus importants à tous les niveaux Le fait est que ce problème est plus évident encore avec le Pi 4B. La différence saute aux yeux. On note également que l'ensemble de la carte mère du Pi 4B monte en température avec des points chauds sur le processeur donc, mais aussi sur les composants d'alimentation et, dans une moindre mesure, sur les puces réseaux, Wi-Fi et USB. De fait, on perd en quelque sorte une bonne part du bénéfice en puissance si le Raspberry doit constamment réduire sa fréquence.

Il n'y a toutefois pas de fatalité et la mise en place d'un radiateur, voire d'un petit ventilateur devraient être suffisants pour éviter tout désagrément. À l'heure actuelle, c'est surtout le manque d'accessoires disponibles qui pose problème car, par exemple, le boîtier officiel de la fondation Raspberry Pi implique de bidouiller pour ajouter un ventilateur.

Gageons que dans les semaines à venir de multiples produits débarqueront sur le marché afin d'apporter une solution à ce problème. Il conviendra alors de tester ces kits de refroidissement et ces boîtiers pour ne pas tomber sur de vilains petits canards. Nous avons volontairement limité le nombre d'outils utilisés afin de ne pas surcharger cette partie.

Par ailleurs afin de gagner en lisibilité, nous avons organisé les mesures rubrique par rubrique, composant par composant. Certaines mesures ont été réalisées par nos soins quand d'autres sont le travail de Gareth Halfacree.

Ces derniers sont publiés ici avec l'accord du principal intéressé. Ici, plus le résultat est élevé, meilleures sont les performances et il s'agit sans doute du bench le plus éloquent pour montrer la supériorité du Raspberry Pi 4 Model B sur les précédents modèles.

Des résultats que l'on peine toutefois à retrouver avec une utilisation classique de la machine. Nous enchaînons avec une mesure des performances de la mémoire vive.

Là encore, les progrès sont notables, mais bien plus modestes que sur le précédent test. De manière un peu schématique, disons que la compression de fichiers est un exercice qui met à contribution la puissance de calcul du processeur central et la mémoire vive. Sur l'outil OpenArena, cela se traduit par une nette amélioration du nombre d'images par seconde en p où l'on passe de moins de 28 ips à plus de 41 ips.

Parmi les nombreuses promesses du Pi 4B, celle d'un Ethernet véritablement Gigabit était l'une des plus intéressantes. Le Gigabit est bel et bien au rendez-vous. Dès lors que l'on passe au sans-fil, les débits sont nettement moindres et la progression depuis les précédentes générations de Raspberry Pi est moins notable. Nos mesures de débit se poursuivent avec les taux de transfert observés en USB. Aucune surprise ici et l'intégration de ports USB 3. Terminons ces mesures de débit en nous penchant sur le cas du lecteur de cartes microSD.

Si en apparence rien n'a changé, la mise en place du double data rate permet un bond dans les performances observées. Notre dernier bench n'est pas à proprement parler une mesure de performances. Il s'agit effectivement de vérifier l'impact de cette spectaculaire montée en puissance sur la consommation électrique.

Station bureautique et plus si affinités Au cours de notre article, nous avons déjà évoqué les multiples usages que l'on peut avoir du Raspberry Pi. Nous aimerions ici insister sur une utilisation qui nous semble devoir gagner en popularité avec la sortie du Pi 4B, la bureautique.

La puissance de calcul et la quantité de mémoire vive disponibles devraient effectivement constituer deux atouts majeurs pour cette dernière version du Raspberry Pi. En revanche, il nous semblait intéressant de vous présenter une solution clé en main pour aboutir à une solution bureautique - et au-delà - viable.

Elle est disponible au travers de cartes microSD pré-installées que l'on achète sur le Net ou d' un fichier à télécharger et que l'on peut, ensuite, installer soi-même sur une carte. Au premier démarrage, NOOBS intervient à plusieurs reprises afin de nous aider à configurer les derniers éléments de notre nouvelle machine. Ensuite, nous nous retrouvons face à un bureau tout ce qu'il y a de plus classique, même s'il parlera évidemment encore un peu plus aux utilisateurs Linux qu'aux habitués de Windows.

À partir de là, tout fonctionne comme n'importe quelle machine dédiée à la bureautique. De base, la programmation est plus particulièrement représentée avec notamment Mu et Scratch. Bien sûr, un client Web est de la partie Chromium de même qu'un client mail tout à fait capable Claws. Pour le reste, il faudra se tourner vers les sources Linux et les programmes recommandés pour Raspbian.

TÉLÉCHARGER CHIPGENIUS V3.0 GRATUITEMENT

Aider la recherche contre le coronavirus avec son Raspberry Pi : notre dossier

You don't have to be a scientist to do science Par le passé, la communauté Clubic a su se montrer particulièrement généreuse en se lançant dans l'aventure BOINC. Cette plate-forme de calcul distribué développée par l'Université de Berkeley permet de participer à de nombreux projets scientifiques en leur fournissant un peu de puissance de calcul lorsque cela est possible. En vous rassemblant sur notre forum vous avez été nombreux à participer à des projets comme SETI Home , pour lequel BOINC fut initialement développé, mais aussi au projet World Community Grid qui a pour objectif de soutenir de nombreux programmes de recherche pour lutter contre certaines maladies humaines. La crise sanitaire que nous traversons actuellement relance naturellement l'intérêt de ces projets. À l'heure du 52e jour de confinement, difficile de dire le contraire. Si le respect des gestes barrières représente l'essentiel de ce que nous pouvons faire pour enrayer la propagation du virus, nous pouvons également donner un coup de pouce à la Science en mettant à disposition de la puissance de calcul inutilisée par nos machines.

TÉLÉCHARGER RAHIMA TETOUANIA GRATUITEMENT

Rejoignez l’équipe Clubic dans l’aventure [email protected]

Fatalement se pose la question de la pertinence de cette nouvelle version. Quels en sont les apports? Doit-on céder à l'appel de la nouveauté ou ne s'agit-il que d'une version intermédiaire sans grand intérêt? Raspberry Pi Fondée il y a dix ans de cela, non loin de Cambridge en Angleterre, la fondation Raspberry Pi avait d'abord pour objectif de proposer des solutions simples et accessibles afin de promouvoir la programmation dans les écoles. Pour ce faire, un matériel a rapidement été créé, le fameux Raspberry Pi qui est parvenu à conquérir les écoles, mais aussi de nombreux bidouilleurs et passionnés grâce à sa polyvalence, son ouverture et son prix, modique.

Similaire